CATALOGUE
Littérature générale | Livres Rares, Livres d'art | Gastronomie | En Diffusion | DVD

Michel Mourlet
Le Petit Théâtre de Hyacinthe le Fou, suivi de Hyacinthe aux champs
Éditions Alexipharmaque
ISBN : 978-2-917-57923-7
Broché, 140x210, 146 pages : 24 €

Avec huit illustrations en couleurs d’Émilie Teillaud.
Nouvelle édition, complète et définitive, du « très curieux poème polymorphe » (selon l’Encyclopédie Atlas), publié en 1985 par les Éditions Loris Talmart.
Au Petit Théâtre de Hyacinthe le Fou qui constituait alors le poème complet, l’auteur a ajouté une seconde partie : Hyacinthe aux champs, où s’exprime plus ouvertement une connivence avec les antiques divinités de la forêt, des eaux et du ciel étoilé.
Émilie Teillaud, qui voue sa peinture au réenchantement du monde, a composé selon une technique mixte qui lui est propre huit illustrations en couleurs, dans une étroite symbiose avec le texte. Ces illustrations en illuminent certains détails qui persistent au fond de l’œil comme au réveil les restes ensommeillés d’un rêve.



Quelques opinions sur l’édition de 1985 :
Un poème de cristal et d’ombre.
Jean  Cayrol
Une affirmation panthéiste et tragique absolument bouleversante.
Magazine Hebdo
À travers la somptuosité du verbe, la nostalgie de cet avant-monde qui est le nôtre.
Georges Mathieu
C’est un théâtre poétique que nous offre Michel Mourlet […] Et surtout ce coffre d’où s’échappent mille et mille trésors.
Jours de France
J’ai pensé plusieurs fois aux odes des poètes grecs.
Gérard Mourgue, directeur des programmes de France Culture
Ce n’est pas si commun, un poème qui signifie, ni une langue qui sache la musique, ni un moderne chez qui les classiques ne sont pas morts.
Jean Grosjean
Les femmes y sont gaies et tragiques et Hyacinthe connaît toutes les chansons pour leur parler et parler d’elles.
Valeurs Actuelles
Un livre-promenade, ce qui est rare, probablement unique par le temps qui court. Il nous promène comme on le promène. Est-il besoin d’ajouter qu’il est merveilleusement écrit ?
André Fraigneau
Un hymne païen et passionné à l’eau, à la lumière, à la femme. À la vie.
L’Écho, Bruxelles
L’éblouissement s’avance jusqu’au bout de ses pointes secrètes. […] N’est-ce pas que c’est beau, cette modernité du classicisme ?
Pol Vandromme
Ce « Petit Théâtre » marque une étape décisive dans la recherche d’une expression poétique dans les tréfonds du subconscient.
La Montagne


Michel Mourlet
Pièces masquées
Éditions Les Cygnes
ISBN : 978-2-36944-200-4
Broché, 125x210, 240 pages : 24 €

Pourquoi « Pièces masquées » ? Parce que chacune des quatre pièces s’appuie sur un déguisement, soit physique, soit de l’intrigue, soit des deux, et aucune des trois premières ne raconte vraiment ce qu’elle prétend raconter. Marie Dorval en particulier, d’apparence purement historique : on pourrait non sans pertinence y flairer des traces d’autobiographie. Cela s’aperçoit sans doute avec plus de netteté dans les commentaires qui accompagnent le roman que j’en ai tiré en 2002. Seule la dernière pièce, Pierrot enfariné, n’est pas à double ou triple fond ;
elle est masquée au sens propre : hommage ludique au théâtre de la Foire, lui-même rejeton de la commedia dell’arte.
Si, maintenant, des significations on passe aux sujets, ces pièces à l’évidence se rattachent au « théâtre de l’éternel retour » : des situations qui reviennent à travers les siècles, légèrement modifiées par une évolution de surface, mais semblables en profondeur.


Michel Mourlet
C’est Byzance !
Éditions Les Cygnes
ISBN : 978-2-915459-64-7
11 €

Cette pièce est la résultante de plusieurs causes, qui ont fini par converger. Mon goût pour ce que j’appellerai le « modèle Justinien » (une des preuves que « là où il y a une volonté, il y a un chemin ») ; la ressemblance avec l’impératrice de Byzance, pas du tout physique, pas davantage morale, mais, dirais-je, évocatrice pour moi, ou « poétique », d’une comédienne naguère croisée et qui déplorait que l’on écrivît aujourd’hui pour la scène trop peu de rôles féminins ; quelques réminiscences d’un film de Riccardo Freda ; enfin et surtout, préexistante à plusieurs de mes pièces, l’idée selon laquelle l’Histoire rabâche les mêmes personnages et des situations analogues, mais à des échelles diverses – ce que Schopenhauer exprimait en latin : « Eadem sed aliter ». Tu radotes, Hérodote, aurait dit ma Théodora.
M.M.


Michel Mourlet
Instants critiques
Éditions Alexipharmaque
ISBN : 978-2-917579-12-1
20 €

Ce quatrième volume du Temps du refus achève un cycle commencé en 1976 pour mémoriser les batailles et escarmouches que, parallèlement à mes travaux sur le cinéma, mes textes de fiction et mes ouvrages dramatiques, j’ai menées depuis la fin des années cinquante contre ce qui m’apparaissait alors – et m’apparaît toujours – comme les erreurs, les impostures et l’académisme de la Culture officielle, adossée à la politique. Ces querelles m’ont valu beaucoup plus de déboires que de reconnaissance.
Cependant, si la coalition tantôt spontanée, tantôt concertée, que j’ai baptisée il y a plus de trente ans la « conjuration des trois T » : Trissotin, Tartuffe et Torquemada, est un peu mieux perçue aujourd’hui, et davantage dénoncée, quelques-uns me disent – et je me plais à les croire – que la revue Présence du cinéma, le magazine Matulu, l’Éléphant dans la porcelaine, Crépuscule de la modernité ou la Guerre des idées n’y sont pas complètement étrangers.
M.M.


José Mange
Vivre et mourir pour la Provence
ISBN 2-9504899-2-3
25 €.
LE LIVRE
À travers la vie artistique, amoureuse et engagée de José Mange (1866-1935), c’est la Provence flamboyante, celle des hommes libres, que l’on côtoie avec son art de vivre. Quelle joie de le voir en compagnie de Cézanne, Signac, Mistral, Moréas, Bernanos et tant d’autres, partager à Toulon, Paris ou Saint-Tropez des moments inoubliables à la recherche de la beauté, du plaisir et du bonheur. Et aussi combattre pour la liberté contre un certain esclavage économique et politique des temps modernes, ce qui lui a valu longtemps d’être occulté.

L’AUTEUR
Christian Puech travaille depuis plus de vingt ans sur l’œuvre de José Mange, dont il authentifie les tableaux et prépare le catalogue raisonné. (Voir aussi notice précédente.)

Comme 99,6 % des cinéphiles,
vous recherchez sans doute certains numéros de la « revue mythique »
PRÉSENCE DU CINÉMA.
Prix d’un exemplaire, y compris frais d’expédition et d’affranchissement pour la France : 18 € (Pour envois hors de la France métropolitaine, nous consulter.)

ĖPUISĖ





Paul Dardé
Christian Puech
Reliure carton fort, 240x320, 256 pages : 60,00 €

L'un des sculpteurs français les plus fascinants par la puissance expressive et la luxuriance des formes (la tête du Faune illustrant la couverture n'en donne qu'une idée partielle) attend toujours sa reconnaissance officielle par la critique perroquet, aux côtés de Rodin, dont il fut l'élève génial, de Maillol et autres grands Figuratifs.
Dans cet espoir, grâce à son ouvrage capital, Christian Puech ouvre la brèche avec la passion communicative des pionniers. Biographie d'un artiste mal aimé et étude de l'œuvre s'y entrecroisent, émaillées d'innombrables croquis, photos, documents divers. Pour amateurs de randonnées épiques, hors des chemins trop piétinés.

L'AUTEUR
Né à Montpellier, Christian Puech, ancien élève de l'École d'architecture… et ancien joueur de l'équipe de France de volley-ball, expert et marchand d'œuvres d'art, est aussi le seul détenteur du droit moral et du droit de reproduction des œuvres de Paul Dardé.